Serres D'Angresse – Fleuristerie – Animalerie – Pépinière

Lundi au samedi : 9h-12h / 14h-19h
Dimanche et jours fériés : 9h30-12h30 / 15h-18h30

Comment réussir ses arbres fruitiers ?

 

Le plaisir de posséder des arbres fruitiers chez soi…Que ce soit pour les petits ou les plus grands, un arbre fruitier reste synonyme de douceurs sucrées, de soleil et de fraîcheur. Vous rêvez de retrouver le goût des fruits de votre enfance ? Vous souhaitez les faire découvrir à vos enfants ? on vous comprend…mais quelques règles sont à respecter.

Le choix de la plante et l’emplacement

D’abord, réservez un endroit bien ensoleillé du jardin (exposition sud-est à sud-ouest), bien aéré (évitez la proximité de grands arbres, de massifs imposants…) et bien drainé.
Si possible coupé des vents dominants (vent d’ouest pour la côte atlantique).
Selon la place dont on dispose, on choisira une forme adaptée: naine, buisson ou basse tige pour petit jardin, demi-tige pour jardin de taille moyenne et haute tige pour grands jardins. Les pommiers et poiriers disposent de forme particulières dites en cordons et palmettes (l’arbre est plat et peut-être placé contre un mur) mais aussi en colonne pour les pommiers, ce qui ne prend pas de place du tout. Enfin, pensez que certaines espèces comme les cerisiers, les pommiers ou les poiriers nécessitent d’être plantés par deux afin de fructifier correctement.

La plantation

Creusez un trou équivalent au moins à deux fois le volume de la motte de votre arbre. Au fond de ce trou, vous y apporterez de la matière organique du type fumier bien décomposé, compost ou fertilisant que vous mélangerez avec le sol existant. Ensuite, mélangez avec un bon terreau (évitez les terreaux bas de gamme) de moitié avec votre sol existant (si votre sol est très sablonneux, il existe des terreaux spéciaux pour sol aride et sablonneux). Rebouchez le trou avec ce mélange jusqu’à ce qu’il reste un peu plus que la place pour la motte. Placez la motte de l’arbre sur ce remblais et calez le bien toujours avec le même mélange que précédemment. Rebouchez soigneusement le trou, tassez légèrement au pied, puis recouvrez la motte entièrement. Enfin, formez, avec le reste de terre, une cuvette autour de votre arbre pour l’arroser copieusement (jusqu’à saturation du sol).
Pensez à tuteurer votre arbre afin qu’il ne se penche pas en cas de vent.

L’entretien

  • Pour la taille :  Environ tous les deux ans, taillez les branches mortes ou malades ainsi que les branches qui poussent à l’intérieur de la couronne. Il existe des formes particulières qui nécessitent certaines connaissances que pourront vous apporter votre conseiller en pépinière ou un bon ouvrage sur les arbres fruitiers
  • Pour les traitements : deux à trois applications de bouillis bordelaise de Novembre à Mars sont nécessaires. N’hésitez pas non plus à utiliser un traitement d’hiver afin d’éliminer les œufs et larves d’insectes en dormance sur le tronc de votre arbre. Ensuite, pas de traitements trop hâtifs sans savoir ce que l’on traite. Posez la question (en apportant un échantillon) à votre pépiniériste.
    Fertilisez tous les ans vos fruitiers en leur apportant en Mars des scories potassiques ou un bon fertilisant afin qu’ils soient résistants et généreux.
  • Pour l’arrosage : Dès que votre arbre est en végétation et en saison sèche, pensez à l’arroser, surtout dans les trois premières années après plantation.

Pour tout renseignements ou précisions complémentaires n’hésitez pas à demander conseils auprès de nos pépiniéristes afin de pouvoir déguster vos fruits sans soucis !