Serres D'Angresse – Fleuristerie – Animalerie – Pépinière

Lundi au samedi : 9h-12h / 14h-19h
Dimanche et jours fériés : 9h30-12h30 / 15h-18h30

Comment réussir sa haie ?

Les haies mono-variétales

  • Pour commencer, il faut bien cerner ses besoins, ses contraintes et la nature de l’emplacement de votre future haie. De cette façon, le choix sera plus facile, au milieu de la large gamme qu’offre aujourd’hui votre pépinière.
  • Demandez conseil à votre pépiniériste afin qu’il vous aide à éviter les pièges habituels (pour un sol sablonneux, choisir de préférence l’Eleagnus au Laurier Palme, pour une haie de plus de 2,50 mètres choisir de préférence du conifère au lieu du feuillu et enfin pour le bord de mer choisir plutôt du Pittosporum ou de l’Eleagnus…)
  • Une fois le choix cerné, il faut établir la quantité. Pour une haie jusqu’à 2,50 mètres de haut, on plantera les arbuste tous les 0,80 mètres. Pour une haie plus haute ou une plantation d’arbustes déjà conséquents (à partir de 1,00 mètres de haut), on plantera à 1,00 mètres ou plus ( jusqu’à 1,50 mètres).
  • Vous avez acquis les végétaux, place à la plantation !
  • Pour se faire, une préparation soignée du sol est recommandée, afin de donner un maximum de chance au végétal. Une plantation de qualité offrira force et vigueur à vos végétaux qui donneront le meilleurs d’eux même dès la première année.

Comment s’y prendre?

  1. Faites un trou ou une tranchée égale au moins à deux fois le volume de la motte de la plante. Apportez au fond du trou de l’engrais organique (corne broyée, fertilisant, fumier, compost,…) en respectant les doses recommandées et mélanger le avec le sol existant.
  2. Recouvrez légèrement avec un peu de votre sol. Mélangez de moitié votre sol avec un terreau adapté (Pour le bord de mer : « terre parfaite sol sablonneux », pour un sol léger : « plantation » et pour un sol lourd : « universel ») et rebouchez une partie de votre trou avec ce mélange, jusqu’à ce qu’il reste un peu plus que le volume de la motte en place disponible.
  3. Placez la motte du végétal dans le trou. Calez bien les contours de la motte avec votre mélange. Tassez au pied jusqu’à la moitié de la hauteur de la motte. Terminez de reboucher jusqu’à recouvrir légèrement la motte et former une cuvette à la surface du sol.
  4. Arrosez copieusement la plantation une fois terminé ( n’hésitez pas à passer plusieurs fois en plantation par temps sec).

Votre haie est maintenant plantée, il ne reste plus qu’à lui offrir bon soin pour sa santé et sa pérennité.

N’hésitez pas à  demander conseil à votre pépiniériste tout au long de la vie de votre haie afin de tirer le meilleur  de vos plantes et que votre réalisation reste belle très longtemps.

Les haies libres ou panachés

  • Avec la gamme d’arbustes existants aujourd’hui, il y a une multitude de combinaisons possibles. Il y a néanmoins quelques règles à respecter. Notamment, il faut éviter de placer trop de plantes uniques dans leur variété, préférez une plantation groupée qui intensifiera l’esthétique de la plante surtout si la longueur de la haie est importante. Les distances de plantation sont plus importantes que pour une haie classique, 1.00 mètres pour les haies en ligne, jusqu’à 1.50 mètres pour les haies en quinconce. N’hésitez pas à introduire des plantes caduques ( au moins 1/3) qui apportent souvent la floraison qui manque aux persistants. Enfin, la taille des arbustes est différente aussi. Il faut tailler toutes les plantes à feuillages ou à floraisons estivales en Février/Mars et les plantes à floraisons printanières juste après la floraison.
  • Pour la plantation, elle est identique à celle des haies mono-variétales.